Par Sandrine
1 mai 2018 · Lecture de 6 min

Création minute d'un potager économique et écologique)


potager légumes

L’envie de déguster vos propres tomates, salades , fraises et pourquoi pas pastèques vous titille ? Vous disposez de peu de temps ?

Vous êtes au bon endroit! Je me réjouis de partager avec vous ma découverte.

Mes souvenirs d’enfant nourrit aux légumes du jardin sont aussi accompagnés de nombreuses heures passées à voir mes parents bêcher, désherber, avant de semer et enfin de récolter.

Étant devenue maman à mon tour, j’ai conservé l’habitude de cultiver des jardinières de fraises et des framboisiers en pot. Cette pratique m’a apporté beaucoup de bonheur notamment en redécouvrant chaque année l’émerveillement de mes enfants surveillant la venue des fleurs puis des fruits.

Il y a 4 ans, j’ai eu l’opportunité de participer à la création des jardins éducatifs de la Côte et par la même occasion de sortir de leurs pots mes fraisiers et mes framboisiers. Cela m’a aussi permis de tester une nouvelle façon de jardiner qui convient aussi bien à mes restrictions (dues à des problèmes de santé), au peu de temps disponible et à mon souhait de préserver la planète.

Depuis je cultive avec succès fruits rouges, tomates, poivrons, concombres, haricots verts, courgettes, romanescos et j’ai même réussi à faire pousser des pastèques avec une classe de primaires il y a 2 ans.

Voici donc la recette simplifiée du jardinage en lasagne que j'utilise.

Le jardinage en lasagnes

Les avantages du jardinage en lasagnes sont les suivants. Cette technique est:

  • Modulable et adaptable en forme et en taille
  • Rapide et surtout non dommageable puisqu’il n’y a pas besoin de retourner le sol
  • Écologique (on prend soin de l’écosystème du terrain tout en recyclant les déchets végétaux)
  • Économique car on utilise des matériaux gratuits

Voici les ingrédients nécessaires :

  • Du carton ( de préférence sans écriture . pensez à retirer le scotch et les éventuelles agrafes)
  • Tonte de gazon (à demander au voisin, concierge ou à récupérer à la déchetterie le samedi après-midi )
  • Des feuilles mortes (à ramasser à l’occasion d’une balade en forêt)
  • Du mulch ou prendre à la déchetterie dans le tas de compost pas encore prêt (déjà noir mais encore très grossier)
  • Du compost (gratuit) à la déchetterie ou dans le commerce .

Vous avez rassemblé tous les matériaux, alors passons à l’action !

  • Déposez le(s) carton(s) sur le sol et mouillez avec de l’eau
  • Etalez de la tonte de gazon sur 5 cm d’épaisseur
  • Recouvrez d’une couche de 5 à 10 cm de feuilles mortes que vous arrosez
  • Ajoutez du mulch ou du compost en cours de décomposition sur 5 cm d’épaisseur
  • Mettez par dessus 10 cm de tonte de gazon frais
  • Pour finir ajoutez 15 à 20 cm de compost

Arrosez copieusement et il vous reste soit à semer vos graines soit à mettre en place vos plantons !

C’est vraiment trop simple n’est-ce pas ?

Mes conseils

Voici quelques idées et conseils que j’utilise personnellement. A prendre, à tester, ou à laisser!

Tout d’abord avant d’installer votre potager, tenez compte de l’exposition de celui-ci car si vous voulez déguster vos tomates, autant les planter en plein soleil !

Si c’est votre 1ère expérience et que vous souhaitez commencer par des choses simples, plantez des radis, des courgettes, des haricots, des tomates, des poivrons, des fraises et pourquoi pas des pommes de terre.

Arrosez abondamment lors de la plantation ainsi que les jours qui suivent.

Personnellement je me réfère toujours au calendrier lunaire avant de planter ou de semer.

Je suis toujours le vieux dicton concernant les Saints de glace (11, 12 et 13 mai) qui marquent généralement la fin des gelées à basse altitude, pour mettre mes plants de tomates, poivrons, courgettes, romanescos. A chacun ses croyances.

Optez pour une répartition optimale de vos différentes variétés en respectant les associations bénéfiques :

  • Les tomates et les poivrons ensemble
  • Les concombres avec la salade
  • Les haricots avec les pommes de terre et les aubergines

Si vous aimez les fleurs ou les aromatiques :

  • Plantez des oeillets d’inde (tagetes) en bordure de potager ou entre vos plants pour les protéger des insectes nuisibles.
  • Les limaces n’apprécient pas le cerfeuil et le thym.
  • Le basilic stimulerait la croissance des tomates et serait utile pour lutter contre l'oïdium.
  • La bourrache, très appréciée des abeilles et autres pollinisateurs, permet d’augmenter la fructification : idéal près de vos fraisiers.
  • Les cosmos améliorent votre sol et s’entendent à merveille avec les choux et les tomates
  • Le souci officinal est bénéfique pour la terre et fait fuire les pucerons : sympa pour décorer votre coin framboisiers.

Pour aller plus loin

Vous pouvez récupérer les graines des vos légumes fétiches pour faire vous-même vos plantons de l‘année prochaine en les mettant à sécher sur du papier ménage.

Une fois sèches, stockez-les tout simplement dans des enveloppes en prenant soin de noter la variété (je note aussi sur le papier ménage quand je les mets à sécher surtout quand il s’agit de graines semblables : poivrons rouges, jaunes, oranges).

Pour aller encore plus loin

Dès mars, préparez votre potager en semant vos graines de tomates, poivrons à l’intérieur.

Vous aurez besoin de boîtes d’oeufs et d’un petit sac de terreau pour semis.

Remplissez de terreau les emplacements destinées aux oeufs et plantez une graine par “trou” tout simplement !

Personnellement je stocke mes futurs plants sur un plateau (il est facilement déplaçable) et j’installe mon mini jardin en devenir devant une fenêtre bien exposée au soleil.

Astuces: afin de ne pas casser les fragiles racines de vos plantons lors du transfert dans des pots plus grands ou en pleine terre, il vous suffit de séparer chaque mini pot de la boite à oeufs et de mettre en terre/pot ainsi puisque le carton est biodégradable.

Vous pouvez utiliser cette technique pour les tomates, les poivrons, les courgettes, les aubergines ou les courges. Par contre les concombres et les haricots préfèrent être semés directement en pleine terre.

Dès que les plants ont 4 feuilles, je les transfère dans des pots plus grands en attendant de les mettre en pleine terre dès la mi-mai.

Je me réfère au calendrier lunaire aussi bien pour la préparation de mes plantons que pour la mise directe en pleine terre : à savoir en lune montante on sème, et on plante quand la lune est descendante.

Maintenant à vous de jouer! C’est le moment idéal pour créer un petit coin potager, et si vous avez des enfants ils vont adorer vous aider.

C’est une aventure anodine et pourtant riche en découverte où l’on s’accorde finalement un autre rythme ….celui de la nature. Alors patience!


Par Sandrine
Rédactrice Buildigo.ch
21 mars 2017

Découvrez l'histoire de Buildigo

Par Luiz
Lecture de 1 min
20 mai 2017

Subventions pour mes travaux - A quoi ai-je droit ?

Par Raphael
Lecture de 5 min
21 mars 2017

Carrelage de Sol, comment choisir ?

Par Luiz
Lecture de 3 min